Atelier 'La Question du Sujet'

avec Messieurs Robert Misrahi et Pierre-Marie Lincheneau, et le Professeur Gérard Ostermann,

à Bordeaux, le 8 mars 2012

Le sujet n’est pas, d’entrée de jeu, une puissance de maîtrise souveraine. Mais il n’est pas non plus un simple coefficient « conscience » qui accompagnerait (ou non) une autre instance, le désir.

En réalité l’individu est toujours déjà sujet, c’est-à-dire désir conscient de son identité. Je l’appelle le Désir-sujet. Celui-ci est d’abord obscurité et confusion, "aliénation". Mais il a le pouvoir de passer à un second niveau, celui de la réflexion. Par son propre mouvement et, éventuellement, une aide extérieure, il pourra devenir liberté de deuxième niveau et personne souveraine.

Seul le sujet peut faire advenir le sujet, seul le désir peut faire advenir le désir. Seul le Désir-sujet peut effectuer le travail de la liberté et ouvrir l’accès à l’accomplissement, c’est-à-dire à la joie.

programme question du sujet

pour commander le dvd, nous contacter : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

40€ un dvd, 100€ les 3 (au choix)